Brésil, L'actualité en direct, Solidarité

Educandario Eunice Weaver

maison jardin educandario

Présentation de l’  » Educandario Eunice Weaver « 

L’Educandario Eunice Weaver est situé en zone rurale à 15 km de Fortaleza et à 5 km de Maranguape
(90 000 habitants en 2003). Cet institut a été fondé en 1932 par Dona Eunice Weaver. Connue
mondialement pour les nombreuses actions qu’elle a menées en faveur des lépreux, cette femme a
créé au Brésil, dans les années 1950, une trentaine d’établissements dont la vocation initiale était
d’accueillir les enfants de lépreux et minimiser ainsi les risques de contagion.
Aujourd’hui, la lèpre ne faisant plus de nouvelles victimes au Brésil, l’Educandario ouvre ses portes
aux enfants défavorisés.

L’Educandario se situe sur le périmètre dont a la charge la préfecture de Maranguape. A l’Est du
Centre, en direction de Fortaleza et à quelques mètres de l’axe principal reliant ces deux villes. On se
situe ici plutôt dans la zone de plaine de Maranguape définit précédemment.
L’Educandario se situe sur un promontoire en limite des premiers contreforts qui dessinent la serra
de Maranguape. Au Nord du site, à moins de 500m, de l’autre côté de la nationale, commence ainsi à
s’élever la serra, ses cailloux et sa végétation semi tropicale. Ce terrain appartenait à l’Educandario.
Une entreprise avait commencé à y exploiter une carrière. Elle est aujourd’hui abandonnée.

Autour de l’Educandario, au Sud, à l’Ouest et à l’Est, une dépression du sol favorise la retenue des
eaux de pluies qui dévalent les pentes de la serra. Cette retenue d’eau naturelle est accentuée par
une digue à son extrémité Nord. Cette surface d’eau est assez importante et de mémoire, elle n’a
jamais été tarie. De l’autre côté de la digue, au Sud, une exploitation pratique l’élevage bovin. Elle
fournit une bonne partie du lait de l’entreprise de Maranguape. Une des plus importante avec celle
qui fabrique les chaussures et celle qui fabrique la cachaça (rhum Brésilien très populaire). Ces
terrains sont donc dépourvus de végétation. Ils appartenaient également auparavant à l’Educandario
puis ont été vendues. A l’Est et à l’Ouest, la dépression est favorable à la création de zones humides.
C’est principalement à l’Ouest que s’écoule l’eau qui alimente le bassin. Ces deux zones sont
fréquemment inondées et toujours soumis aux cycles de l’eau.

Au centre, les bâtiments et les terres de l’Educandario.
C’est finalement une zone tampon entre les terres défrichées de l’exploitation bovine et les
premières pentes luxuriantes de la serra. Les principaux arbres sont des cocotiers (cocoeira), des
manguiers (mangueira), l’acajou(cajoeira), les bananiers (bananeira)…